Comment refaire l’électricité dans une vieille maison ?

Dois-je refaire l’électricité dans ma vieille maison ? Une question fréquemment posée par les propriétaires de maisons anciennes. Les risques d’incendie d’origine électrique dans les habitations de plus de 50 ans constituent un risque considérable. Il est donc important de sécuriser votre vieille maison en l’adaptant aux plus récentes normes électriques et en la rendant capable de répondre aux différents besoins des habitants.

Refaire l’électricité de votre maison ancienne devrait toujours figurer dans votre agenda. Vous trouverez dans cet article la procédure à suivre pour réaliser ce projet.  

Faites l’inventaire de toutes les utilisations électriques de votre maison

Passez d’une pièce à l’autre et dressez une liste de tous les appareils électriques que vous utilisez et de leurs emplacements.

Par exemple, dans la cuisine, notez toutes les prises et les lumières, tous les gros appareils qui utilisent de l’électricité et tous les petits équipements que vous branchez régulièrement.

Faites de même pour chaque pièce de la maison, y compris la cave et les greniers. N’oubliez pas les systèmes de climatisation et le chauffe-eau.

En déterminant les endroits où vous consommez le plus d’électricité, vous pourrez déterminer tous vos besoins en termes de rénovation électrique de votre vieille maison.

Soyez au courant des normes

C’est une obligation absolue. Si vous voulez effectuer des travaux d’électricité dans votre maison, ils doivent être réalisés conformément à la norme NF C 15-100. Cette norme réglemente toutes les interventions électriques.

Cette réglementation couvre tout : le type de câbles que vous pouvez utiliser, le nombre de prises, la puissance maximale, etc.

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas une tâche facile et c’est un domaine où il est conseillé de faire appel à un électricien professionnel qui accomplira ce projet de rénovation électrique selon la norme NF C 15-100.

Les 3 étapes à suivre pour refaire l’électricité dans une vieille maison

Lorsque vous faites intervenir un électricien certifié pour réaliser la rénovation électrique de votre maison ancienne, il s’occupe de 3 éléments à travers 3 étapes.

1. Le noyau de votre maison : le tableau électrique

La norme NF C 15-100 exige que le tableau électrique soit obligatoirement accompagné d’un disjoncteur réglé à la puissance en adéquation avec votre souscription auprès de votre fournisseur d’électricité.

L’électricien professionnel que vous avez engagé se chargera de l’organisation des diverses rangées du tableau électrique en affectant un disjoncteur différentiel de 30A à l’extrémité de chaque rangée.

A noter que le nombre de rangées et de disjoncteurs différentiels varie en fonction de la superficie de chaque habitation.

Si votre vieille maison n’est pas reliée à la terre, mais que vous avez une cave, votre électricien veillera à y poser un piquet qui sera relié à un bornier de terre situé sous le tableau électrique.

Outre cela, si vous résidez dans une région exposée, vous aurez besoin de 2 emplacements pour la pose de deux prises de terre capables de loger des dispositifs électriques et un parafoudre. Votre électricien hautement qualifié se chargera de cette tâche.

2. Les prises électriques et les interrupteurs

L’étape suivante consiste à installer des prises et des interrupteurs dans certaines pièces selon vos nouvelles exigences et conformément à la norme NF C 15-100.

Si vos prises et interrupteurs électriques sont déjà mis à la terre, votre électricien se chargera simplement de mettre à niveau les socles et les prises.

Cependant, si votre habitation est très ancienne, votre spécialiste en travaux électriques s’occupera de relier un fil de terre à tout point d’alimentation. Veuillez noter qu’il est recommandé de placer une prise et un interrupteur tous les 3 mètres dans chaque chambre.

3. Distribution de courant avec les fils électriques

C’est la dernière étape et elle s’agit de distribuer l’énergie dans toute la maison grâce à des fils électriques apparents ou encastrés selon votre budget et vos préférences.

Si vous optez pour la méthode peu coûteuse, mais peu attrayante sur le plan esthétique, celle des fils apparents, votre électricien veillera à ce que les câbles soient bien maintenus sur la paroi des murs sous des goulottes ou des plinthes.

Quant à la deuxième méthode, qui est plus coûteuse, les circuits électriques sont encastrés dans les murs.

Laisser un commentaire