Comment savoir si la résistance du ballon eau chaude est morte ?

Vous n’avez soudainement plus d’eau chaude à la maison ou vous ne recevez que de l’eau tiède ? Bonjour les galères : votre chauffe-eau peine à fonctionner et à chauffer l’eau. A défaut d’une panne électrique, c’est la résistance de l’appareil qui peut être mise en cause. 

Il est donc opportun de vérifier la santé de cet élément essentiel de votre ballon d’eau chaude et d’entreprendre les solutions adéquates pour avoir de nouveau l’eau chaude. Comment faire ?

Qu’est-ce qu’une résistance de ballon eau chaude ?

La résistance ballon eau chaude constitue un élément clé du chauffe-eau en tant qu’équipement domestique servant à chauffer de l’eau à l’aide d’une source d’énergie comme l’électricité, le gaz, le fioul ou l’énergie solaire. 

La résistance a pour mission de chauffer l’eau contenue dans la cuve ou dans le ballon à une température prédéfinie. 

Comment la résistance chauffe-t-elle l’eau ?

A titre de rappel, on parle d’effet Joule – du nom de James Prescott Joule – lorsqu’on évoque la conversion de l’énergie électrique en énergie thermique. 

L’énergie électrique est constituée par le déplacement d’électrons dans un milieu conducteur comme souvent le métal.  Durant ce mouvement, les électrons se confrontent à la résistance du milieu dans lequel ils évoluent. Cette résistance du milieu va générer son échauffement et va ainsi provoquer un dégagement de chaleur.

La résistance électrique est ainsi responsable de la dissipation de cette énergie sous forme de chaleur. C’est cette chaleur, que la résistance dissipe, qui va permettre de chauffer l’eau dans une cuve ou dans un ballon, mais sous surveillance du thermostat qui coupera le circuit électrique à chaque fois que la température à l’intérieur de ladite cuve aura atteint la valeur souhaitée.

Comment se manifeste une perte de la résistance du chauffe-eau ?

Pourquoi attendre à ce qu’il n’y a plus d’eau chaude pour vérifier la qualité de la résistance de votre chauffe-eau ? Plusieurs indices peuvent, en effet, vous alerter de la perte de la résistance, dont on cite :

  • Sentir le coup sec (dry hit) : c’est une sensation désagréable de brûlure que vous pouvez sentir au contact de l’eau chaude.
  • La baisse de l’intensité de la vapeur dégagée pendant une douche à l’eau chaude.
  • L’eau censée arriver chaude est légèrement tiède. 

A lire aussi: Ma tuyauterie est bruyante, que faire ?

Comment tester la résistance dans un ballon d’eau chaude ?

Avant toute chose, commencez par déconnecter le thermostat en coupant l’alimentation électrique sur le chauffe-eau. Pour faire le diagnostic de l’état de votre résistance, vous devez avoir les appareils de test adéquats :

  • L’ohmmètre : c’est l’appareil de test de résistance par excellence. Il utilise l’ohm comme unité de mesure et on la symbolise avec le signe « Ω ». Pour faire le test, il faut mettre les deux points de l’ohmmètre sur les embouts de la résistance.  
  • Le multimètre : disposant de la fonction « ohmmètre », le multimètre mesure la résistance électrique d’un circuit ou d’un appareil à l’aide des tensions électriques qu’il génère. Ainsi, il traduit la résistance mesurée en ohm, l’intensité électrique en ampères et la tension électrique mesurée en volts. Pour faire le test, placez également les deux contracteurs du testeur sur les bornes de la résistance. 

Dans le cas où l’appareil de mesure indiquerait 0 ou une valeur infinie, votre résistance est morte. Il serait opportun de la remplacer ou de changer tout le chauffe-eau, en particulier si ce dernier commence à prendre de l’âge.  Besoin d’un spécialiste pour remplacer ou changer votre fuite d’eau ? Faites appel aux services de Plombier-69 pour tous vos travaux de plomberie à Lyon.  

Si l’ohmmètre affiche une valeur, vous pouvez déduire que la résistance est en état de marche, mais qu’il y a un autre souci qui empêche l’eau de se chauffer. Essayez, dans ce cas, de détartrer l’appareil avec un produit détartrant, puis tester à nouveau l’arrivée de l’eau chaude.