Pourquoi les rats entrent-ils dans les maisons ?

Parmi les plus communs des rongeurs qui infestent et ravagent un lieu sont les souris, les rats, les campagnols, les mulots et les loirs. Les rats et les souris restent les rongeurs les plus célèbres de cette liste puisqu’ils s’invitent régulièrement dans nos maisons de citadins et causent ainsi davantage de problèmes.

Dans cet article, nous nous penchons sur les facteurs qui font de nos maisons un vivier tout confort pour ces animaux. Mais avant de clarifier le pourquoi du comment, une petite présentation basique s’impose.

Rats et souris, quelle différence ?

Rats et souris, quelle différence

Nous distinguons principalement deux espèces de rats, à savoir les rats noirs, connus sous le nom de « rat des greniers ou des champs » et les rats bruns, appelés aussi « rats surmulot ». Ils s’introduisent généralement dans les zones urbaines, les zones périurbaines et les zones agricoles et vivent dans les étages supérieurs des maisons, aux sous-sols et aux abords des bâtiments. Avec une taille de 19 à 30 cm et un poids de 230 à 500g, les rats bruns sont morphologiquement plus costauds que les souris domestiques.

Les rats possèdent des pieds beaucoup plus grands que les souris (31 – 43 mm contre 14 – 19 mm pour les souris). Leurs queues sont, contrairement à celles des souris, épaisses et dépourvues de poils. Ils ont des pattes larges et des oreilles petites par comparaison à leurs crânes.

Quant aux souris, elles sont généralement plus petites que les rats et sont d’un gris clair ou brunes de couleur. Elles sont habituellement trouvées dans les endroits cachés et isolés des maisons. Elles boivent peu d’eau et se nourrissent, tout comme les rats, d’aliments comme le pain, la farine et les céréales. Elles font 6 à 11 cm de longueur et pèsent de 14 à 31 grammes.

Les souris ne sont pas néo phobiques mais contrairement aux rats, elles sont néophiles , c’est qu’elles ont la capacité d’explorer plus facilement de nouveaux territoires et de nouvelles nourritures. 

Les points communs entre les deux animaux 

Ils sont tous les deux de la famille des muridés qui est une famille de mammifères terrestres appartenant à l’ordre des rongeurs. Ils disposent d’un odorat très développé qui leur permet de détecter les aliments. Ils sont porteurs de diverses maladies comme la bactérie e-coli, de la salmonella et de la hantavirus. 

Tous les deux peuvent avoir de 4 à 8 grossesses et accoucher de 7 à 14 jeunes chaque année ce qui signale la probabilité conséquente de former une véritable colonie en si peu de temps et causer de nombreux dommages pouvant aller dans certains cas jusqu’à l’incendie.

Pourquoi les rongeurs entrent-ils dans les maisons ?

Vivant en groupe de près d’une cinquantaine d’individus, les rats  entrent dans les maisons pour y chercher des aliments et des abris au chaud. Les rats et les souris ont l’habitude de tirer discrètement leurs butins le long des murs et passer par les trous qu’ils y trouvent jusqu’à arriver à leurs abris. 

Généralement, les nids des rongeurs se trouvent à proximité des sources d’alimentation. Ils sont la plupart du temps en boules de 15 à 20 cm de diamètre et se forment de papiers, de coton, de sacs en plastique et bien d’autres objets disponibles. 

Il est essentiel pour eux que les abris qu’ils choisissent soient formés dans des endroits chauds, sombres et cachés comme derrière les réfrigérateurs, sous les canapés et les lits, voire même sous les radiateurs et s’il le faut dans les vêtements. Pour circuler librement et discrètement, les rats creusent des galeries dans les planchers et profitent de toutes fissures ou passages dans les murs.

Parce qu’il est souvent difficile de détecter la présence de ces rongeurs en temps utile et estimer les dommages qu’ils peuvent causer, il serait à la limite nécessaire de prendre toutes les précautions pour éviter leur arrivée.

Lire aussi: Qu’est-ce qui attire les rongeurs ?

Quels sont les signes d’invasion de rats ou de souris

  • Grattement dans les greniers, dans les faux plafonds, les placards etc.
  • Objets mordillés ou coins rongés.
  • Présence d’excréments ou de crottes.
  • Odeur d’urine et d’ammoniac.
  • Trace de pelletage et empreintes.
  • Présence de nids.

Les précautions à prendre pour éviter l’invasion des rats 

Pour limiter le risque d’avoir des rongeurs dans la maison, on doit commencer par boucher les trous de plus d’un quart de pouce à l’aide de matériaux comme la laine d’acier, le métal ou le béton. N’utilisez alors surtout pas des matériaux faciles à ronger comme le bois et le caoutchouc.

Dans un second temps, il ne faut pas laisser traîner, à l’intérieur comme à l’extérieur, des déchets alimentaires et par conséquent lever régulièrement les poubelles ou les placer à hauteur de 30cm au minimum du sol. Il est également bon d’enlever des cours des maisons les vieux pneus, les véhicules, les débris usagés et tout objet pouvant servir d’abri aux rongeurs. Pour compléter le tout, il faut contrôler régulièrement tous les endroits cachés de la maison (la cuisine, les caves, les chambres, etc.) et y placer, par mesures préventives, des pièges à rats ou à souris. 

Une autre astuce utile serait de disposer d’un chat dans la maison, qui autre son rôle d’animal de compagnie, pourrait faire le gardien contre les rongeurs. D’ailleurs, si vous avez d’autres animaux domestiques (lapins, poules, chevaux,…), protégez-les des rats en les mettant dans des enclos bien nettoyés.